Comparatif paiement stationnement 2017-2018

Comparatif sur le paiement du stationnement 2017-2018

Payer son stationnement à Lourdes en 2017

Payer son stationnement à Lourdes en 2018

EXEMPLE n°1

Je souhaite stationner 1 heure au centre-ville

EXEMPLE n°1

Je souhaite stationner 1 heure au centre-ville

Je prends un ticket à l’horodateur pour le centre (zone verte) ou l’hyper centre (zone rouge)

Je tape mon numéro de plaque d’immatriculation directement à l’horodateur le plus proche et dispose d’une heure gratuite

Je paye 0,80€ en zone verte
et 1€ en zone rouge

 

Je place mon ticket sur mon pare-brise

Je n'ai pas de ticket à placer sur mon pare-brise.

Je peux stationner jusqu’à 5 heures en zone verte et seulement 2 heures en zone rouge

 

Je dépasse le temps initial, je risque une verbalisation de 17€ que je reçois à mon domicile.

Je dépasse le temps initial, je dois payer le Forfait Post Stationnement de 30€ minoré à 20€ en cas de paiement à l’horodateur.

   

EXEMPLE n°2

Je souhaite stationner 2 heures au centre-ville

EXEMPLE n°2

Je souhaite stationner 2 heures au centre-ville

Je prends un ticket à l’horodateur pour le centre (zone verte) ou l’hyper centre (zone rouge)

Je tape mon numéro de plaque d’immatriculation directement à l’horodateur le plus proche et dispose d’une heure gratuite, je ne paye donc qu’1 heure

Je paye 1,40€ en zone verte et 2€ en zone rouge

Je paye sur l’ensemble du centre-ville 1€

Je place mon ticket sur mon pare-brise

Je n'ai pas de ticket à placer sur mon pare-brise.

Je peux stationner jusqu’à 5 heures en zone verte et seulement 2 heures en zone rouge

Je peux stationner jusqu’à 4h15 sur l’ensemble du centre-ville

Je dépasse le temps initial, je risque une verbalisation de 17€ que je reçois à mon domicile

Je dépasse le temps initial, je dois payer le Forfait Post Stationnement de 30€ minoré à 20€ en cas de paiement à l’horodateur et duquel sera déduit automatiquement la somme initiale déjà payée. 
=> Dans cet exemple si je paie mon amende à l'horodateur je paierai donc 20€-1€ soit 19€.

Tarifs stationnement centre-ville 2017

ZONE ROUGE                       ZONE VERTE

30 mn : 0,20€                        18mn :0,20€

45mn :0,80€                          27mn :0,30€

1h :1h30 :1€                          36mn :0,40€

2h :           2€                           1h : 0,80€

                                                1h18 :0,90€

                                                1h36 :1,10€

                                                2h : 1,40€

                                                2h36 :1,80€

                                                3h : 2,10€

                                                3h36 : 2,50€

                                                4h : 2,80€

                                                4h36 : 3,20€

                                                5h : 3,50€

Tarifs stationnement centre-ville 2018

 (ex zone verte et zone rouge)

1h : gratuité

1h supplémentaire :1€

2h supplémentaires : 1,5€

3 h supplémentaires : 2€

4 h supplémentaires : 2,5€

4h15 : 8€

plus d'informations sur le dossier du parking Peyramale

Lors d’une rencontre du 28 novembre dernier avec les services de la Ville, la SNC a remis un rapport de la société GETEC, mandatée par ses soins, concernant la solidité de l’ouvrage et qui relève, entre autres, que « sous les charges d’exploitation, le plancher du parking ne respecte pas les contraintes limites réglementaires ».

Or, à la lecture de ce rapport, il apparaît que, dès 1993, soit peu de temps après la fin de la construction de ce parking et son ouverture, des désordres ont été constatés, autrement dit très clairement des malfaçons, et qu'aucuns travaux n’ont jamais été entrepris jusqu’ici pour y palier. Les polices d’assurance pourtant souscrites n’ont – d’après nos informations – jamais été activées.

A la suite de ce constat, la Ville a mis en demeure par deux courriers en date du 30 novembre 2017, la SNC les parkings de Lourdes pour que, concernant la sécurité du lieu :

- elle ferme les sous-sols de stationnement tant qu’aucune solution de sécurité ne serait mise en œuvre afin de protéger le public.

- elle mette en œuvre, dès maintenant, les solutions de confortement provisoire préconisées par la Société GETEC dans son rapport.

- elle fasse parvenir à la Ville, sous quinzaine, la planification par la société des travaux de confortement définitif préconisés par la société GETEC.  

Et que, concernant la fin du contrat de délégation de service public, elle fasse sous quinzaine des propositions concernant les sujets suivants :

  • une remise des ouvrages en bon état général
  • les abonnements en cours des usagers du parking et leur transition dans le cas où le parking serait fermé pour travaux
  • les conséquences sur les deux personnes salariées concernées par cette fin de contrat.

Par courrier en date du 21 décembre 2017, la SNC les Parking de Lourdes a répondu à la ville de Lourdes avec les éléments suivants :

- Les travaux d’étaiement préconisés par la société GETEC ont été réalisés semaine 50, soit 15 jours seulement avant l'issue du contrat.

- La SNC confirme également qu’elle assumera la maîtrise d’ouvrage des travaux de confortement définitif préconisés par la société GETEC. Et qu’à ce titre, elle a introduit devant le TGI de Tarbes une assignation en référé afin que soit diligentée une mesure d’expertise judiciaire permettant de valider les mesures conservatoires et le programme de consolidation préconisé par GETEC, l’ordonnance sera rendue courant janvier.

- La SNC reconnait l’existence d’infiltrations constatées dans cet ouvrage, mais ne s’en reconnait pas responsable.

- Enfin, elle annonce qu'elle n’assumera pas les travaux de mise en accessibilité comme la loi l’y oblige pourtant.

Dans ce contexte, et de la même manière qu'il n'avait pas été possible d'envisager de le faire 6 mois plus tôt au vu des premiers éléments à sa disposition, la Ville n’a pas été en possibilité de relancer une procédure de Concession de Service Public alors que la solidité de l’ouvrage était incertaine, et que le délégataire actuel a tardé malgré de multiples relances à communiquer les conclusions du rapport technique ou à engager les travaux indispensables. La ville lui avait pourtant laissé le temps nécessaire pour cela, en prolongeant de six mois le contrat qui les liait.

Un nouveau projet d’avenant de prolongation de quelques mois a été proposé à la SNC afin de réaliser ces travaux. Un refus a été opposé par la SNC à cette proposition.

La Lumière de la Paix arrivera le 23 décembre

ConfPresse Lumiere de la Paix Béthléem 18-12-2017 LourdesJosette Bourdeu, Maire de Lourdes, s'est associée à Christian Gélis de l'association du Toit du Choeur, à Lionel Tarcy des Scouts et Guides de France, au Père Cabes et à l'abbé Duhar pour présenter la manifestation qui réunira les lourdais samedi 23 décembre autour de la Lumière de la Paix de Bethléem.

Bethléem se fait messagère de Paix, tout comme Lourdes depuis 160 ans et cette lumière en témoigne. Le Père Cabes a rappelé que cet événement renforcait également le jumelage de ces deux villes à l'histoire particulière et inattendue.

Cette journée verra le départ d'une trentaine de Scouts sur 2 parcours, depuis les quartiers de Lannedarré et l'Ophite, pour porter la Lumière de la Paix jusqu'à la Place Peyramale puis à la Grotte. Cette lumière sera portée de lieux de cultes en lieux de vie avec un passage dans des maisons de retraite. En fonction des lieux, des moments plus festifs ou plus méditatifs ainsi que des animations (chants, lectures,...) seont proposés.

Les Scouts et Guides de France de Tarbes portent cette lumière depuis plus d'une dixaine d'année. L'un des jeunes l'a récupérée à Vienne en Autriche afin de la ramener il y a quelques jours à Tarbes où elle est également diffusée.
Vous pouvez découvrir des photos et vidéos de son parcours ici >>

1000 veilleuses seront distribuées tout au long de la journée afin de diffuser la Lumière de la Paix dans les foyers lourdais.

Madame le Maire s'est dite heureuse que la Ville de Lourdes participe à ce bel événement qui permettra de réunir les Lourdais et les entités partenaires autours des mots "Paix" et "lumière". C'est un beau message que chacun garde sa spécificité, Ville, Sanctuaire et Paroisse, tout en agissant ensemble pour porter un message de Paix à l'occasion des fêtes .

L'abbé Duhar a remercié Madame le Maire d'avoir oeuvré pour que cette journée puisse avoir lieu. De même, le Père Cabes a évoqué la joie des Sanctuaires d'être partenaires avec la Ville et la paroisse.

 

Retrouvez-ici tout le programme de cette journée >>

 

Publié le 19-12-2017


Page Paysage de Ville

logo Drop Project Lourdes

calendrier global 2017—2019

 

2017 - 2018  2018 - 2019

 phase lecture

9-12 octobre
- invités extérieurs
- visite de site
- travail en atelier
- discussion - restitution

9 novembre
- atelier in-situ

20-24 novembre
- workshop avec plasticien et designer invité(s)
Dector et Dupuy + Tom Heni
- conférence invité
- restitution

18 janvier
- journée d’étude avec invités
(en cours)
- communication in-situ

 

 phase action

26-30 mars
- workshop avec plasticien et/ou designer invité(s) Alaric Garnier
- conférence invité
- restitution

26 avril
- journée de conférence
- communication in-situ

phase restitution

8 octobre - 21 déc
- réalisation d’un document de synthèse / référent

8-11 octobre
- atelier rencontre
- invités extérieurs
- visite de site
- travail en atelier

19-22 novembre
- workshop édition-diffusion avec plasticien et/ou designer invité(s) (en cours)
- conférence invité
- restitution

14-18 janvier
- exposition - restitution du projet

 

 

Drop. project
Ce projet initié par le pôle recherche Signe et espace public de l’École supérieure d’art des Pyrénées - Pau et soutenu par la ville de Lourdes s’étend sur un programme de deux ans ; une temporalité qui va permettre de poser un regard attentif sur la ville, ses signes et son écriture urbaine particulière.
Les étudiants engagés ici, particulièrement impliqués sur ces sujets, vont produire un travail prospectif afin de mettre en réflexion les problématiques liées à ce territoire composite. Paysage urbain entre tourisme et activité commerciale, ce contexte riche appelle les notions d’écritures, de narration, de représentation et de symbolique, au sens le plus ouvert. Ces sujets seront explorés et développés avec l’objectif de questionner, de créer des modèles en termes de lecture et d’activation de l’espace public. L’enjeu étant de rendre compte des potentiels narratifs et plastiques de cette ville qui souhaite s’ouvrir et développer de nouvelles formes, de nouveaux espaces de dialogue et de communication avec son public.

La ville
Aujourd’hui la ville de Lourdes souhaite dynamiser, redonner une autre image de son espace public notamment pendant les périodes creuses de son activité touristique. L’hiver, les rues sont vides, les devantures de magasins fermées, les hôtels inoccupés… La ville de Lourdes est une ville de contraste, une ville paysage, posée aux pieds des Pyrénées sur un axe stratégique qui mène à la haute montagne.
Elle s’est construite et développée très rapidement en un siècle et demi autour du tourisme du culte et des pèlerinages. Elle est scindée géographiquement en deux, une partie dédiée au monde touristique et l’autre, plus haute, habité par la population permanente de la ville. En son centre, un pic rocheux s’élève sur lequel est édifié un château fort duquel on peut observer les différents aspects du paysage urbain de Lourdes.
Une écriture architecturale particulière, un collage de formes et d’objets de diverses époques côtoient des signes et des enseignes qui dépassent les proportions habituellement observées ailleurs. Une particularité, une complexité, qui donne une certaine richesse à ce lieux, à condition que l’on apprenne à le regarder.

Le projet
Un ancien magasin situé au centre ville va devenir l’espace de travail, le laboratoire de ce projet ; un lieux investi par les étudiants et pensé comme une interface avec le public et les habitants de Lourdes. À partir de là, le travail va se déplacer et se déployer vers d’autres espaces, différents lieux et interstices de la ville, activés en fonction des sujets et des partis pris des étudiants. Une série d’interventions est programmée avec des invités extérieurs qui permettront de nourrir les réflexions et d’ouvrir le regard. Artistes, designer graphiques et spécialistes vont accompagner le projet lors de workshops, conférences et journée d’étude afin d’alimenter le propo et les débats autour de ce sujet riche et ambitieux.